Unité des acteurs du tourisme face aux surtaxes Hébergement

09/07/14

L’ensemble des acteurs du tourisme s’est réuni aujourd’hui, rue d’Anjou, pour échanger sur les conséquences lourdes que fait peser sur l’activité touristique l’adoption, une semaine après la conclusion des Assises du tourisme, de deux taxes sur l’hébergement :

  • Le relèvement du plafond de l’actuelle taxe de séjour à 8 euros par nuitée et par personne (contre 1,50 € actuellement), soit une augmentation de 433%.
  • L’instauration d’une taxe supplémentaire régionale en Ile-de-France de 2€ par nuitée et par personne.

 

Les professionnels partagent tous la même vive inquiétude et lancent un appel, aux parlementaires et au Gouvernement, pour que ces deux surtaxes soient supprimées dans le projet de loi de finances rectificatives, réexaminé par l’Assemblée nationale dans les prochains jours.

 

Dès à présent, les professionnels du tourisme ont unanimement décidé la mise en œuvre d’actions communes en direction des professionnels et des clients. Ainsi, dans les prochains jours et dans l’ensemble des territoires seront déployés, sur les panonceaux de classement des hébergements, un mot d’ordre commun décliné en 8 langues (1) : « Surtaxer tue l’emploi » et « Surtaxer nuit gravement à l’emploi ».

 

Les participants ont décidé de se concerter à nouveau lors de l’examen du PLFR à l’Assemblée nationale pour envisager de nouvelles actions commune de mobilisation.

 

Organisations présentes :

  • UMIH
  • Alliance 46.2
  • ANAT
  • Best Western
  • CGPME
  • CPIH
  • Club des Dirigeants Hôtellerie Internationale et Prestige
  • FAGIHT
  • FNHPA
  • Gîtes de France
  • GNC
  • Logis
  • Medef
  • Relais & Châteaux
  • SEH
  • SNAV
  • SNELAC
  • SNRT
  • Synhorcat
  • UNAT
  • UNIMEV

 

(1) Anglais, Chinois, Néerlandais, Allemand, Espagnol, Russe, Japonais et Italien.