Taxe de séjour : La concertation engagée par le Quai d’Orsay remise en cause par les propos d’Anne HIDALGO

03/09/14

L’UMIH et le GNC s’étonnent des dernières déclarations d’Anne HIDALGO qui annonce la préparation, avec Matignon, d’une taxe sur la « grande hôtellerie », alors que le Quai d’Orsay mène actuellement un travail de concertation avec les professionnels du tourisme.

 

En effet, cette annonce intervient après une réunion interministérielle organisée sur ce sujet mercredi 30 juillet, sous l’égide du cabinet de Laurent FABIUS, avec l’ensemble des acteurs : professionnels du tourisme, mairie de Paris, parlementaires et associations d’élus locaux (littoral et montagne).

 

A l’issue de cette réunion, il a d’ailleurs été convenu avec l’ensemble des participants :

  • le recueil des contributions écrites
  • la tenue d’une deuxième rencontre autour du 15 septembre où des propositions, respectant la compétitivité du Tourisme, seraient discutées dans un esprit de transparence et de concertation
  • la réalisation d’une étude d’impact préalable à toute décision

 

« Apprendre par voie de presse que tout serait en réalité déjà joué d’avance alors que le Quai d’Orsay, mène actuellement un travail de concertation avec tous les acteurs du Tourisme, nous replonge dans les travers dont nous pensions être sorti. », tempêtent Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH, et Jacques BARRE, Président du GNC.