Quand le tourisme gagne, c’est la France qui gagne !

20/03/17

L’UMIH avec le GNC et ses syndicats associés entrent en campagne. Ils ont présenté ce matin leurs propositions d’actions à l’adresse des candidats aux élections de 2017 : « Quand le tourisme gagne, c’est la France qui gagne ».

 

Le tourisme est pour l’instant absent des discours et des engagements des candidats  lui déniant  la légitimité qu’il mérite pour ses dimensions économiques, sociales et culturelles.

 

Le Tourisme peut permettre à la France de gagner 1 point de PIB  c’est-à-dire 21 milliards d’euros de recettes supplémentaires, à condition de se doter  des moyens et des outils nécessaires. Le tourisme doit devenir une priorité nationale pour contribuer à doper la croissance et l’emploi.

 

Pour y parvenir, 7 priorités s’imposent pour ancrer les entreprises du secteur du tourisme au cœur du développement de la France :

  • Gagner un point de PIB en 5 ans
  • Favoriser la création d’emplois et valoriser l’apprentissage
  • Oxygéner nos entreprises en simplifiant leur gestion quotidienne
  • Sécuriser le cadre fiscal national et local
  • Agir pour le tourisme durable
  • Faire du numérique un moteur de croissance au service des professionnels
  • Reconnaître les cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit comme les acteurs majeurs du tourisme

 

100 millions d’euros par an devront être  alloués exclusivement à la promotion de la destination France auprès des marchés cibles et des Français. 100 millions d’euros pour répondre à l’objectif d’accueillir 100 millions de touristes étrangers.

Découvrir toutes les propositions

 

Pour rappel, le tourisme représente 7,4 % du PIB national, compte 2 millions d’emplois et génère 158,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. La France a accueilli 84,5 millions de visiteurs en 2015..

Tous les chiffres du tourisme

 

 

Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH déclare : « Nous en sommes convaincus, le tourisme est l’un des seuls secteurs de l’économie  française capable de créer de la richesse et des emplois. A condition de s’en donner les moyens et les outils. C’est un véritable trésor pour la France et pour tous les Français et il convient d’en faire une affaire d’Etat. Les candidats doivent saisir l’occasion de s’engager en faveur du tourisme, de ses entreprises et de ses salariés. ».

Ce plan d’actions sera adressé aux candidats à l’élection présidentielle. Grâce à son implantation territoriale, les fédérations UMIH adresseront les 7 priorités de la profession à leurs parlementaires, élus locaux et aux candidats déclarés aux élections législatives.