Pour une réforme des rythmes scolaires globale et équitable

06/02/13

La réforme des rythmes scolaires est une réforme sociétale majeure, attendue par tous et cela depuis longtemps déjà. Les professionnels du tourisme demandent que cette réforme soit menée à son terme et dans sa globalité. C’est une réforme difficile, mais aujourd’hui, le Gouvernement et l’ensemble des élus de la Nation doivent avoir le courage de la mener à bien et de façon équitable.

 

La question des rythmes scolaires ne s’arrête pas à la question de la demi-journée de classe supplémentaire qui existait déjà avant 2008. La question des rythmes scolaires, c’est l’aménagement du temps de l’enfant tout au long de l’année, c’est la mise en œuvre d’un nouveau calendrier scolaire. La réforme des rythmes scolaires, ce n’est pas une réforme « à la carte », c’est une démarche cohérente et à long-terme, reflétant les évolutions sociétales.

 

Les habitudes des Français par rapport à leurs vacances changent. Nous observons un morcellement des vacances tout au long de l’année sur des périodes plus courtes au détriment des traditionnelles longues vacances estivales. Aujourd’hui, le calendrier scolaire n’est pas adapté à ces nouveaux comportements. Cette réforme sociétale doit mieux les prendre en compte.

 

Les professionnels du tourisme ont depuis le début de la concertation fait de nombreuses propositions pour faire coïncider les intérêts de tous, notamment :

 

  • L’importance du week-end de 2 jours pleins pour les activités en famille.
  • Le raccourcissement des vacances estivales à 6 semaines avec l’instauration d’un zonage afin de permettre à plus de Français de partir en vacances tout en leur offrant une plus grande souplesse dans les prix, d’éviter les pics d’activité en assurant une meilleure répartition de l’offre hôtelière, de faciliter les transports, de réduire les nuisances environnementales, et surtout de maintenir des activités touristiques et des emplois sur tout le territoire national.
  • Les vacances d’hiver en février et les vacances de printemps au mois d’avril. Il s’agit de refaire des mois de février et d’avril des mois de vacances avec l’avancement des départs en vacances pour ces périodes.
  • Le maintien du rythme 7+2 entre la rentrée de septembre et les vacances de Noël.