Observatoire des performances hôtelières UMIH – OlaKala destination juillet 2018

30/08/18

Grâce à une conjoncture économique de nouveau favorable en Europe, les hôteliers français ont augmenté leurs prix sur l’ensemble des catégories tout en enregistrant une hausse de leur fréquentation. Les performances hôtelières en juillet sont réjouissantes et annoncent le retour en force de la Côte d’Azur après deux années difficiles. Paris et certaines métropoles comme Rennes et Nantes sortent également du lot tandis que d’autres stagnent.

Après une année 2017 qui avait connu une hausse de la fréquentation en dépit des prix, l’année 2018 voit les PM des hôteliers français en croissance. Le mois de juillet confirme cette tendance sur l’ensemble des catégories avec un prix moyen en hausse de 6,3% par rapport à l’année précédente. Les hôteliers super-économiques tirent les prix à la hausse (+ 5,0%) tandis que leur TO baisse de 1,4 point pour se fixer 73,9%. Sur l’ensemble des catégories, les taux d’occupation qui avaient connus une hausse assez forte en juillet 2017, continuent leurs progressions (+1,7 point) pour atteindre 76,3%. Le haut de gamme qui avait été pénalisé ces dernières années à cause des attentats, réussi le double pari d’accroître sa fréquentation (+4,3 points) ainsi que ses prix (+5,7%) et enregistre un RevPAR en hausse de 11,6%. Les catégories milieu de gamme et économiques suivent la même tendance avec des RevPAR en croissance de 8,4 % et 6,9%.

L’UMIH, 1ère organisation patronale du secteur de l’hôtellerie-restauration s’allie avec OK_destination, leader des études sur le secteur hôtelier, et mettent en place un Observatoire mensuel des performances hôtelières en France, se basant sur le traitement statistique des parts de marché de plus de 3 500 hôtels.

Tous les mois, UMIH et OK_destination publient les résultats de l’activité hôtelière (Taux d’occupation, Prix moyen HT et RevPar HT) par types d’établissements et par zone géographique : France, Grandes Zones (Nord-Ouest, Nord-Est, Sud-Est, Sud-Ouest, Ile-de-France) et départements. L’observatoire permettra également de comparer les résultats avec ceux de l’année N-1 et d’anticiper les tendances de réservation à venir.

Cet observatoire basé sur des données fiables et représentatives (3 500 hôtels) donnera une information juste et précise de la situation de l’hôtellerie française. Il permettra de comparer département par département, mois par mois, et année par année, l’évolution d’un secteur économique majeur pour l’économie française.