Observatoire des performances hôtelières UMIH – OlaKala destination Avril 2018

04/06/18

L’hôtellerie française affiche un RevPAR à +7,1%, dû à la hausse des prix moyens. Les grèves ont fait stagner le taux d’occupation à +0,2 point. Le mois d’avril 2018 a été marqué par le début de la grève perlée de la SNCF. 12 jours de grève ont été initiés par les cheminots tandis que les pilotes Air France ont fait grève pendant 8 jours (non consécutifs également).

Avec des indicateurs au vert sur les mois de février (+8,0% au RevPAR) et mars (+6,8% au RevPAR), le mois d’avril enregistre un RevPAR à +7,1% qui cache en réalité une inégalité dans la progression des deux indicateurs : le taux d’occupation a augmenté de +0,2 point seulement tandis que les prix moyens ont grimpé à +6,8% dans l’hôtellerie française de chaînes et indépendants.

Au global, le segment super-économique semble avoir le plus souffert de ce premier mois de grève. Même s’il réalise une progression de RevPAR de +3,3%, cela est dû uniquement à la hausse des prix de +5,3% qui tente de compenser la baisse de -1,3 point au taux d’occupation. Les segments supérieurs affichent une progression significative du RevPAR.

L’UMIH, 1ère organisation patronale du secteur de l’hôtellerie-restauration s’allie avec OK_destination, leader des études sur le secteur hôtelier, et mettent en place un Observatoire mensuel des performances hôtelières en France, se basant sur le traitement statistique des parts de marché de plus de 3 500 hôtels.

Tous les mois, UMIH et OK_destination publient les résultats de l’activité hôtelière (Taux d’occupation, Prix moyen HT et RevPar HT) par types d’établissements et par zone géographique : France, Grandes Zones (Nord-Ouest, Nord-Est, Sud-Est, Sud-Ouest, Ile-de-France) et départements. L’observatoire permettra également de comparer les résultats avec ceux de l’année N-1 et d’anticiper les tendances de réservation à venir.

Cet observatoire basé sur des données fiables et représentatives (3 500 hôtels) donnera une information juste et précise de la situation de l’hôtellerie française. Il permettra de comparer département par département, mois par mois, et année par année, l’évolution d’un secteur économique majeur pour l’économie française.