La CPIH devient syndicat associé de l’UMIH

14/04/15

La plus grande majorité des membres du Conseil Confédéral de la CPIH, représentant plus de 70% des adhérents de la CPIH, a décidé de quitter le GNI pour devenir syndicat associé à l’UMIH. Cette décision a été entérinée par l’Assemblée générale statutaire de la CPIH (37 voix contre 3) réunie lors du 45ème Congrès de la CPIH le 13 avril 2015 ; et par le Conseil d’Administration de l’UMIH du mardi 14 avril 2015.

 

Pour les deux organisations, ce rapprochement historique bénéficiera aux chefs d’entreprise indépendants adhérents de la CPIH et de l’UMIH. En effet, les deux organisations ont un schéma de fonctionnement identique :

  • Une organisation confédérale identique ;
  • Une implantation territoriale forte ;
  • Un même ADN : des indépendants, en activité, au service des professionnels ;
  • Une cohérence d’action syndicale sur les dossiers traités : la revitalisation du monde rural, l’artisan-cuisinier, les relations avec les centrales de réservation en ligne, le commerce illégal, l’accessibilité, les difficultés rencontrées pour l’accès au crédit, les contraintes liées aux nouvelles réglementations sociales, juridiques et fiscales ;
  • Des valeurs communes : la préservation du secteur de l’hôtellerie, de la restauration, des cafés et des établissements de nuit, qui représente un maillage économique et social essentiel à l’équilibre des territoires, et qui est vecteur de lien social entre les populations.

 

Pour Gérard GUY, Président confédéral de la CPIH, « la CPIH, en quittant le GNI et en s’associant à l’UMIH, vient de retrouver ses principales forces : le dialogue et l’indépendance pour la défense de nos adhérents. L’avenir de la profession ne peut pas se construire dans des oppositions systématiques, mais bien au contraire autour du rassemblement et de l’unité. »

« C’est un rapprochement naturel qui s’opère, mais c’est un jour historique pour l’unité de la profession. Les chefs d’entreprises ont besoin de cohérence et d’actions communes. Aujourd’hui, la profession est UNE, réunie dans l’intérêt des professionnels, pour promouvoir et défendre un secteur primordial à l’activité économique française. Dans un contexte mondialisé à l’extrême, face à une concurrence accrue et un contexte économique difficile, jouer la division, c’est aller à l’encontre des intérêts des professionnels et de l’histoire. », déclare Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH.