L'UMIH soutient la manifestation des autocaristes à Paris.

21/12/16

L’UMIH soutient la manifestation du 20 décembre des autocaristes, à l'appel de la FNTV et l'OTRE, pour dénoncer l'interdiction des véhicules diesel en 2020 et pour revenir sur la nouvelle augmentation des tarifs de stationnement prévu en janvier 2017.

 Ces deux mesures, prévues par la Mairie de Paris, sont des non-sens économiques pour le tourisme, alors que notre secteur, particulièrement à Paris et en Ile-de-France, subit de plein fouet une baisse de la fréquentation.

 L'UMIH regrette l'absence de cohérence des pouvoirs publics qui présentent des plans pour améliorer l'attractivité de la destination France tout en prenant des mesures qui vont impacter durablement tout un pan de notre secteur.

 Cette mesure va affaiblir un secteur d'activité dynamique, maillon essentiel de l’économie touristique de Paris, et impacter l'activité de nos établissements hôteliers qui accueillent les groupes circulant en autocar.

 Le tourisme lié à l’activité des autocaristes représente plus de 2 millions de voyages touristiques ont été réalisés en autocar par la clientèle française en France en 2014 soit  6,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013

 La FNTV et l'OTRE demandent à la Ville de Paris de renoncer à son calendrier d'interdiction des véhicules diesel en 2020 et souhaitent revenir sur la nouvelle augmentation des tarifs de stationnement prévu en janvier 2017. 

 

Evelyne MAES déclare : « Nous soutenons nos partenaires autocaristes, qui comme notre secteur des CHRD subit de plein fouet une baisse sans précédent de la fréquentation touristique. Aujourd’hui nous acteurs du tourisme, maillon essentiel de l’économie parisienne, avons besoin d’une politique touristique volontariste de la Ville de Paris et non d’entraves ».