L’UMIH reçue par Michel SAPIN

26/06/13
Rencontre avec Michel Sapin

A sa demande, Michel SAPIN, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, a reçu une délégation UMIH afin de faire un état des lieux sur l’emploi et la formation dans le secteur des cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit, et d’aborder les mesures prises par le Gouvernement en vue de favoriser l’emploi.

Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH, Hervé BECAM, Vice-président confédéral de l’UMIH, et Michel BEDU, Président de la commission des affaires sociales de l’UMIH, ont donc rencontré Michel SAPIN, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, hier, mardi 25 juin.

 

L’UMIH a présenté au ministre les nombreux engagements pris par la profession en faveur de la formation, de l’emploi, et de l’amélioration de la perception de notre secteur :

  • L’accord-cadre de coopération avec l’Education nationale pour une meilleure adéquation entre le système éducatif et les besoins des entreprises HCR
  • La mise en place du permis de former - L’accord cadre de partenariat avec le COORACE pour faciliter l’insertion des personnes dites éloignées de l’emploi
  • La convention de partenariat avec l’Agence nationale des Chèques Vacances pour le déploiement des chèques-vacances dans nos entreprises - Les avancées sociales de notre secteur : SMIC + 1%, revalorisation de la grille des salaires, l’augmentation des jours fériés, le régime frais de santé obligatoire, la reconnaissance des CQP, la prime TVA

 

Pour l’UMIH, il est indispensable de continuer à promouvoir l’image et l’attractivité de nos métiers pour continuer d’attirer toujours plus de talents formés et qualifiés.

 

Concernant la formation professionnelle, Michel BEDU a rappelé au ministre les évolutions des métiers de notre secteur et la nécessité d’une meilleure adéquation avec les formations proposées pour éviter qu’un pan entier de notre économie ne bénéficie pas de formations reconnues. Le ministre a annoncé une refonte du service public de l’orientation professionnelle lors de la prochaine réforme de la formation professionnelle, et son souhait d’y voir figurer les organisations professionnelles.

L’UMIH sera très attentive aux dispositions du futur projet de loi sur la formation professionnelle.

 

Sur les titres-restaurants, Roland HEGUY a rappelé que les employeurs CHR sont tenus à une obligation de nourriture et a demandé au ministre que la branche puisse enfin bénéficier de l’usage des titres restaurants pour ses salariés afin de rétablir une justice fiscale avec les autres secteurs qui eux ne sont pas soumis à l’obligation de nourriture. Un groupe de travail avec les services du ministère doit d’ailleurs bientôt être mis en place rapidement sur ce sujet.

 

Concernant la représentativité patronale, le ministre a confirmé à l’UMIH sa volonté d’avancer rapidement sur ce dossier, tant au niveau interprofessionnel qu’au niveau des branches.

 

Sur les contrats d’avenir, Michel SAPIN a rappelé que ce dispositif serait étendu par territoire à quelques secteurs marchands, dont le tourisme. L’UMIH s’est engagée à sensibiliser ses fédérations sur ce nouveau dispositif, tout en rappelant qu’il ne devait pas se substituer aux contrats alternants existants.

 

Sur les contrats de génération, l’UMIH a rappelé ses réserves sur ce dispositif du fait de la moyenne d’âge du secteur qui se situe autour de 37 – 38 ans.

 

Enfin, alors que le contexte actuel pousse de plus en plus d’établissements permanents à devenir des établissements saisonniers, l’UMIH a sensibilisé le ministre sur le vide juridique qui existe pour les contrats à durée indéterminée en cours dans ces entreprises.