L’UMIH rencontre Matthias FEKL, secrétaire d’Etat en charge de la Promotion du Tourisme

30/04/15

Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH, et Gérard GUY, Président national de la CPIH, ont rencontré mardi 28 avril, Matthias FEKL, secrétaire d’Etat en charge du Commerce extérieur, de la Promotion du Tourisme et des Français de l’étranger afin d’échanger sur la situation économique du secteur et les dossiers de la profession.

L’UMIH et la CPIH ont salué le travail réalisé par le Quai d’Orsay en faveur du tourisme, notamment avec les travaux du Conseil de Promotion du Tourisme dont le rapport devrait être présenté prochainement.

Roland HEGUY et Gérard GUY ont présenté la position de la profession suite à la décision de l’Autorité de la Concurrence : « une première étape franchie mais nos actions continuent, spécialement notre demande pour inscrire dans la loi l’instauration d’un contrat de mandat ». Après le vote favorable des sénateurs sur cette mesure, les deux Présidents ont demandé au ministre son soutien lors de la deuxième lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques.

Présentant le portrait économique et social du secteur de l’hôtellerie-restauration, Roland HEGUY et Gérard GUY ont fait état des difficultés économiques auxquelles doivent face les chefs d’entreprises depuis plusieurs années. Cette crise durable qui a pour conséquence une augmentation du nombre défaillances d’entreprises est l’agrégation de multiples facteurs : la multiplication des contraintes réglementaires qui vont à l’encontre du choc de simplification, l’augmentation de la fiscalité au niveau national et local et la prolifération d’une économie de l’ombre qui concurrence déloyalement nos établissements et qui les fragilise durablement.

« Le phénomène de la location meublée touristique n’a plus rien de collaboratif. C’est une économie à part entière qui abuse du flou juridique et de l’absence de contrôle. Ce sont des activités professionnelles illégales qui ne respectent aucune obligation et réglementations en vigueur, et de nombreuses recettes fiscales échappent à l’Etat. Si rien n’est fait pour encadrer ces pratiques, stopper les abus et mettre à terme à cette économie de l’ombre, nos TPE et nos PME risquent d’être anéantis. » a insisté Roland HEGUY.

Se félicitant des propos échangés avec Matthias FEKL qui témoignent de l’intérêt que celui-ci porte à nos professions, Gérard GUY observe que : « les entreprises indépendantes des cafés, hôtels, restaurants et discothèques participent largement au succès du tourisme français. » Avec le Secrétaire d’Etat, l’UMIH et le CPIH ont enfin convenu de l’importance de leur permettre de « jouer à armes égales ».

Cette rencontre a été l’occasion d’aborder de nombreux autres dossiers majeurs pour la profession : le choc de simplification, le décret sur les allergènes, les travaux du Conseil de Promotion du Tourisme, la transparence des contrôles hygiènes, la désertification des zones rurales.