L’UMIH, le GNC et le SNRTC rencontrent Martine PINVILLE

23/02/16

Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH,  Jacques BARRÉ, Président du GNC et Michel MORIN, Président du SNRTC, ont rencontré jeudi 18 février Martine PINVILLE, Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire. Ils ont ensemble échangé sur les enjeux de l’économie touristique et évoqué les points de difficulté des dossiers prioritaires de la profession.

 

Il a été particulièrement souligné l’inquiétude des professionnels sur la baisse de la fréquentation touristique liée à la menace terroriste et les conséquences économiques conjoncturelles persistantes pesant sur les résultats des entreprises..

 

Ont été abordés les sujets liés à la démarche qualité du cahier des charges portée par l’UMIH afin de valoriser l’Artisan Cuisinier comme celui concernant la transparence des contrôles d’hygiène dans les restaurants dont la notation intermédiaire  a clairement été dénoncée comme étant un dispositif anxiogène pour le consommateur et donc inacceptable.

 

Roland HEGUY, Jacques BARRÉ et Michel MORIN ont par ailleurs réaffirmé la nécessité de trouver rapidement les termes d’une concurrence régulée  entre les activités qu’ils représentent et les pratiques de l’économie collaborative et de mettre en place outre les propositions du rapport TERRASSE celles majeures et de bon sens rappelées par leur organisation : 

  • L’enregistrement des meublés touristiques et la mention de leur inscription sur les offres publiées
  • Une période minimum de location et un nombre de jours de location annuel maximum
  • La communication des flux financiers à l’administration fiscale et sociale
  • La sécurité pour le consommateur de connaître l’hébergeur, particulier ou professionnel
  • Le respect d’une charte qualité sécurité, hygiène, accessibilité par les loueurs
  • La fiabilisation des avis en ligne des consommateurs selon les normes AFNOR.

 

Ils ont précisé qu’être moderne, ce n’est pas le laisser-faire. Etre moderne, c’est respecter la concurrence et la transparence pour le consommateur. D’ailleurs, des partenariats sont bâtis avec Zenpark, Wombee et ePack Hygiène… ouvrant pour les hôteliers et les restaurateurs des collaborations utiles pour leurs clients.

 

1ère organisation professionnelle du secteur, l’UMIH a rappelé que la profession était pleinement inscrite dans la promotion de la destination France et un acteur majeur dans l’accueil des 100 millions touristes attendus en 2020.

Roland HEGUY, Jacques BARRÉ et Michel MORIN ont rappelé leur engagement pour parvenir à cet objectif et ne doutent pas du soutien de la secrétaire d’Etat pour favoriser leur action.