L'UMIH dénonce les pratiques anti-concurrentielles des centrales de réservation en ligne

02/07/13

L’UMIH et la CPIH saisissent l’Autorité de la concurrence contre les pratiques anti-concurrentielles des centrales de réservation en ligne

Conférence de presse OTA's

Le secteur du tourisme est l’un des rares secteurs créateur de richesses et d’emplois. La France occupe toujours la première place pour le nombre de séjours de touristes internationaux et se classe troisième pour les recettes.

 

 

Les agences de voyages en ligne (OTA pour online travel agencies), dont Booking.com, Expedia et HRS, sont devenues un canal de distribution incontournable pour les hôteliers, notamment pour les plus petits d’entre eux, mais également pour les consommateurs. Mais la montée en puissance des OTAs s’est accompagnée d’un durcissement radical des clauses contractuelles imposées par un nombre limité de plateformes de réservation. L’intermédiation des distributeurs en ligne capte une large partie de la valeur ajoutée produite par les professionnels du tourisme, et cette valeur ajoutée ne reste pas en France.

 

C’est pourquoi l’UMIH et la CPIH ont saisi ce matin l’Autorité de la concurrence contre Booking.com, Expedia et HRS afin de constater que ces OTAs ont enfreint :

  • Les articles L. 420-1 et 101.1 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne en imposant aux hôteliers des clauses de parité qui constituent des restrictions de concurrence
  • Les articles L. 420-2 et 102 du TFUE en abusant de leur position dominante collective en imposant des conditions inéquitables à ses partenaires commerciaux

 

« Les pratiques de ces opérateurs détruisent peu à peu notre hôtellerie indépendante qui ne peut pas lutter face aux moyens engagés par ces opérateurs. L’hôtelier n’a plus aucune maîtrise de sa stratégie commerciale. A cela s’ajoute également le montant imposé par les OTAs sur le taux de commissions. Il est urgent de moraliser les pratiques des OTAs et de restaurer enfin les conditions d’une concurrence libre et non faussée pour une relation tripartite – OTAs, hôtels, clients- enfin équitable. », déclarent Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH, Laurent DUC, Président UMIH Hôtellerie Française et Gérard GUY, Président de la CPIH.

 

Téléchargez le dossier de presse