L’UMIH appelle à la défense de nos valeurs

17/11/15

Face à la barbarie inqualifiable, qui a touché la France en plein cœur en frappant des cafés et des restaurants, l’UMIH tient à exprimer aux patrons de ces établissements et à leurs salariés sa solidarité. Nos établissements sont des lieux de rencontre, d'expression et de liberté. En s'attaquant à nos clients dans nos établissements, c'est à ces valeurs que les terroristes s'en sont pris et à travers elles à l’identité française.

 

L’UMIH tient à rendre hommage au comportement exemplaire de ces patrons et de leurs salariés qui ont fait preuve de courage et d’un sens des responsabilités hors du commun. Des établissements ont ouvert leurs portes pour accueillir et entourer des blessés et des personnes en état de choc.

 

La seule réponse au terrorisme, c’est de relever la tête, montrer que l’on est vivant et que nous continuerons à défendre les valeurs de vie, de convivialité, de partage, de diversité, du savoir-vivre à la française, qui sont celles de notre profession. C’est pourquoi, à l’issue de ces 3 jours de deuil national, qu’il est important de respecter en hommage aux victimes et à leurs familles, nous envoyons un message fort à nos adhérents et à toute la profession de maintenir ouverts les hôtels, les restaurants, les brasseries, les cafés et les terrasses. C’est une forme de résistance en réponse à cette violence qui a voulu atteindre les valeurs fondamentales de notre culture.


Dès maintenant,  le secteur met en place un fond de soutien pour les personnes et les familles touchées par cette tragédie.

 

La sécurité de nos clients, de nos salariés, de nos établissements est aujourd’hui notre priorité, aussi, nous demandons à tous les chefs d’entreprise du secteur de mettre en place les nouvelles postures du plan Vigipirate renforcé. Parallèlement, l’UMIH a demandé à Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur d’honorer notre Congrès national de Bordeaux, de sa présence afin d‘échanger ensemble sur les mesures de sécurité à prendre.

 

Ne cédons pas à la terreur !