Front Uni contre les commissions excessives sur le net

15/11/13

L’UMIH, l’organisation professionnelle représentative leader du secteur des CHRD, représentant les professionnels indépendants, appelle à un front uni de l’hôtellerie contre les commissions excessives des centrales de réservation en ligne, et lance ainsi une pétition auprès des hôteliers afin de rétablir les conditions d’un dialogue équilibré entre partenaires pour un montant de commission juste (www.frontunicontrelescommissionsexcessivessurlenet.fr).

 

Les centrales de réservation en ligne doivent comprendre que si elles sont des partenaires nécessaires, il est indispensable de rééquilibrer les relations commerciales.

 

Le poids croissant des commissions pesant dans nos comptes d’exploitation vient freiner d’autant les investissements de rénovation du parc hôtelier français, les mises aux normes, le recrutement de nouveaux salariés, la modernisation de nos outils en ligne, etc.

 

« Aujourd’hui, les centrales de réservation profitent de l’émiettement et de l’indépendance de l’offre hôtelière pour imposer aux hôteliers un montant de commission excessif et opaque. Le montant de « base » est déjà compris entre 15 et 25% du prix de la chambre. Or, l’absence de transparence de l’algorithme de classement pousse à la surenchère, pouvant atteindre près de 30%. Nous appelons l’ensemble des 17 000 hôtels français représentant 650 000 chambres, employant 230 000 actifs sur l’ensemble du territoire français et en outre-mer, à signer cette pétition afin que nous soyons plus forts ensemble pour rétablir des montants de commissions justes et transparents. », déclarent Roland HEGUY et Laurent DUC.

 

Depuis près de deux ans, l’UMIH a lancé plsuieurs opérations pour dénoncer les déséquilibres significatifs dans les relations contractuelles entre les hôteliers et les centrales de réservation en ligne (saisine CEPC, saisine Autorité de la concurrence, indexation taux de commission sur le montant HT de la chambre, réunions avec Razzy HAMMADI, etc.).

 

Aujourd’hui, au regard de la conjoncture économique et des graves difficultés que rencontrent nos établissements, il est urgent, pour l’UMIH, d’agir, en parallèle de ces actions, spécifiquement sur le montant des commissions imposé par ces centrales.

 

« Les sites de réservations en ligne nous ont offert une nouvelle visibilité sur le net. MAIS on constate un durcissement des relations contractuelles, imposées de manière unilatérale, où l’hôtelier finalement n’a plus son mot à dire, et se retrouve comme un fournisseur des « supermarchés du web ». Il est temps de rééquilibrer les relations avec les centrales de réservation en ligne pour un partenariat gagnant-gagnant. », concluent Roland HEGUY et Laurent DUC.

 

Signez la pétition sur www.frontunicontrelescommissionsexcessivessurlenet.fr

Téléchargez la pétition