Elections européennes : les 15 recommandations des CHR pour un nouvel élan européen en faveur du tourisme !

07/05/14

Téléchargez le document "Elections européennes : les 15 recommandations des CHR pour un nouvel élan européen en faveur du tourisme !"

 

A l’occasion des élections européennes, l’UMIH et le GNC adressent aux candidats, futurs eurodéputés les 15 recommandations des cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit pour un nouvel élan européen en faveur du tourisme.

La contribution du secteur du tourisme à l’activité économique européenne, comme sa capacité de création d’emplois et d’intégration des jeunes, n’est plus à démontrer.

Comme au niveau national, le Tourisme doit être considéré comme un instrument important pour renforcer l’image et l’attractivité de l’Europe dans le monde.

L’UMIH et le GNC travaillent au quotidien pour peser dans les débats locaux, nationaux et européens. A l’approche des élections européennes, et parallèlement aux travaux menés avec l’HOTREC , les deux organisations professionnelles souhaitent sensibiliser directement les futurs représentants français sur le poids économique et social de notre secteur dans l’économie européenne, et son rôle dans l’aménagement du territoire, en leur remettant les 15 recommandations du secteur.

« Les décisions prises à Bruxelles et à Strasbourg ont des conséquences directes sur la vie de nos entreprises et de nos collaborateurs. Nos entreprises, essentiellement des PME, sont particulièrement impactées par certaines réglementations européennes (TVA, e-commerce et forfaits touristiques, allergènes, contrôles hygiène, données personnelles, médiation,…). Nous veillons à ce que les entreprises ne soient pas surchargées par de nouveaux coûts. » indiquent Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH et Jacques BARRE, Président du GNC.

« L’Europe doit demeurer la première destination au monde, de façon à mieux valoriser encore la richesse et la diversité des territoires qui la composent. Le tourisme doit devenir une priorité au niveau européen. Avec nos recommandations, nous avons l’ambition de voir se dessiner un nouvel élan fort et intelligible en faveur du tourisme, porté au plus haut niveau. » ajoute Laurent DUC, Président UMIH Hôtellerie.

 

Les 15 recommandations s’articulent autour de 6 thèmes :

  • Une nouvelle gouvernance européenne pour le tourisme : Allouer 5% du budget de l’UE au tourisme impliquant la désignation d’un commissaire européen dédié.

 

  • Développer l’attractivité des destinations européennes : Accélérer le déploiement de la nouvelle stratégie européenne de délivrance des visas et développer ses applications on-line

 

  • Favoriser la compétitivité des professionnels de l’hôtellerie-restauration
    • Prendre en compte l’activité hôtellerie-restauration dans les règlementations européennes en débat (exemples en cours: sécurité incendie, accessibilité, contrôles sanitaires…).
    • Faciliter l’accès aux fonds européens pour les PME de l’hôtellerie-restauration.

 

  • Faire du numérique et de l’innovation un moteur pour nos professionnels
    • E-commerce : En plus des actions menées en France, nous militons pour une initiative au niveau européen pour rééquilibrer les relations contractuelles et commerciales avec les plateformes de réservation en ligne et les géants de l’Internet.
    • Répondre efficacement à la concurrence déloyale des locations courte-durée développées par les nouvelles plateformes en ligne. En France, la location d’appartements meublés à des fins touristiques par des particuliers s’est très fortement professionnalisée ces dernières années, notamment dans les grandes villes. Des étages entiers d’immeubles dans toutes les grandes villes européennes sont dédiés à cette activité. L’UMIH et le GNC alertent les parlementaires européens et la Commission pour que les efforts demandés aux hôteliers, en termes d’obligations sociales, fiscales et réglementaires (hygiène, accessibilité, sécurité incendie, etc.) s’imposent à tous, mais aussi pour interdire la location pour les courts séjours inférieurs à 6 nuits.

 

  • Favoriser l’accès à l’emploi et à la formation dans le tourisme : Développer une politique européenne pour notre secteur favorisant la mobilité des collaborateurs et des étudiants. Les apprentis ou jeunes désireux d’effectuer des expériences professionnelles dans nos établissements doivent plus facilement inscrire leur démarche dans les programmes européens.

 

  • Accélérer la transition vers le tourisme durable

 

Chiffre clés du Tourisme en Europe

  • 1er marché mondial du tourisme
  • 563 millions de visiteurs (plus de la moitié des touristes dans le monde)
  • 460 milliards € de chiffre d’affaires
  • 5% du PIB
  • 1,8 millions d’établissements CHR
  • 10 millions d’emplois
  • 20% des employés du secteur ont moins de 25 ans

 

Téléchargez le document "Elections européennes : les 15 recommandations des CHR pour un nouvel élan européen en faveur du tourisme !"