Conférence annuelle du tourisme

08/10/15

Un nouveau souffle pour l’hôtellerie en zone rurale et des avancées pour garantir plus de transparence entre tous les acteurs et lutter contre « l’économie grise »

 

Lors de la conférence annuelle du tourisme, réunie ce matin au Quai d‘Orsay, et  qui désormais retiendra un rythme annuel, Laurent Fabius a annoncé deux mesures essentielles pour le secteur de l’hôtellerie-restauration, portées et attendues par l’UMIH et ses syndicats associés.

 

1. La mise en place de "France développement tourisme" : un dispositif consolidé de 1 milliard d’euros en faveur de l’hébergement français dans nos territoires

 

L’UMIH et ses syndicats associés saluent cette mesure qui devrait redonner du souffle à des milliers d’établissements situés en zone rurale qui rencontrent d’importantes difficultés économiques et qui sont dans l’incapacité de répondre aux investissements contraints (mise aux normes accessibilité, sécurité incendie) et aux travaux d’amélioration qualitative  de l’offre de l’offre hôtelière. Cette proposition figurait dans le rapport du Groupe de Travail « Hôtellerie, investissement, tourisme d’affaires et de shopping » du Conseil de Promotion du Tourisme dont Roland Heguy, Président confédéral de l’UMIH, était rapporteur.

 

Le dispositif annoncé ce matin, s’il devra être précisé, notamment sur les conditions d’accès et les critères d’éligibilité, devrait permettre aux entrepreneurs de trouver de nouvelles sources de financement, là où les acteurs traditionnels répugnent à intervenir. L’UMIH souhaite une mise en œuvre rapide, simple et efficace du dispositif et un accompagnement immédiat et personnalisé pour ces dizaines de milliers de professionnels.

C’est la traduction de ce qu’indiquait Roland Héguy lors de la table ronde consacrée à l’investissement :

« La force de la destination France, ce sont nos territoires, c’est la richesse et la diversité des paysages, notre culture, notre gastronomie… Pour découvrir nos territoires, les touristes ont besoin de trouver des villages vivants, avec des commerces vivants dont la charnière est le café, l’hôtel, le restaurant. Nos établissements sont les garants du lien social de la vitalité économique de nos campagnes et de nos territoires. L’annonce de ces fonds doit permettre la revitalisation de nos zones rurales, et ainsi  favoriser la transmission de ces entreprises. ».

 

 

2. Des avancées pour garantir plus de transparence entre tous les acteurs et lutter contre l’économie grise

 

L’UMIH et ses syndicats associés saluent les engagements pris par l’Union nationale pour la promotion et le développement de la location de vacances (UNPLV) avec le Gouvernement, annoncés par Laurent FABIUS ce matin, notamment celui visant à transmettre  au propriétaire d’hébergement loué un document établissant les revenus agrégés de son activité locative  devant être déclarés à l’administration fiscale.

 

Cette mesure est une  première pierre vers une plus grande transparence fiscale, et notamment vers la déclaration automatique des revenus entre les plateformes et l’administration fiscale ; proposition portée par l’UMIH, comme l’est désormais, rappelée par le ministre, la transparence des documents et renseignements chiffrés détenus par les plateformes concernant l’activité des loueurs vis-à-vis de l’administration fiscale.

 

« Plus de contrôle, plus de transparence pour le client et pour une meilleure équité entre les acteurs. Nous serons extrêmement attentifs à l’efficacité des dispositifs proposés, et nous continuerons de plaider pour des mesures spécifiques visant à rétablir l’équité réglementaire, juridique et sociale qui fait aujourd’hui défaut. », a conclu Roland HEGUY.

 

En savoir plus

Discours de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international