Conclusions des Assises du Tourisme : un plan d’action accompagné de mesures concrètes et pragmatiques

19/06/14

Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH et Jacques BARRE, Président du GNC, saluent les propositions présentées ce matin par Laurent FABIUS, Arnaud MONTEBOURG, Fleur PELLERIN et Carole DELGA, qui s’inscrivent dans les messages et les contributions portés par l’UMIH et le GNC depuis longtemps.

 

Les deux organisations professionnelles se réjouissent du diagnostic partagé par tous et du discours de Laurent FABIUS : « C’est un message de vérité, avec 30 propositions très concrètes et des objectifs affichés clairs à court et moyen -terme pour réaffirmer la primauté de la France comme première destination touristique mondiale. Le tourisme, avec son tissu d’entreprises ‘Made In France', ses 2 millions d’emplois reflétant l’excellence et le savoir-faire français, est enfin considéré comme une industrie à part entière, avec un plan d’action dont la mise en œuvre ne peut attendre. », a déclaré Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH.

 

Une approche globale est enfin définie avec la mise en œuvre d’une politique en faveur de l’offre touristique. La promotion de destinations phares et la constitution de pôles d’excellence sont des opportunités pour nos territoires pour mettre en avant leur richesse et leur diversité.

 

Sur le numérique, si il est important de remédier à la perte de contrôle subie par les professionnels ces derniers années face aux Géants du net (Le Gouvernement a annoncé la saisine prochainement de l’Autorité de la Concurrence sur le cadre contractuel entre OTAs et hôteliers, un an après celle de l’UMIH-GNC), le numérique doit avant tout être au service des professionnels avec une stratégie de reconquête par l’innovation.

 

Des mesures très concrètes applicables sans délais ont également été annoncées, notamment :

  • Pour améliorer l’accueil des touristes, de la préparation de leur voyage à leur arrivée à destination, jusqu’à leur départ,
  • Pour simplifier la vie des entreprises CHR
    • Suppression de l’obligation de présenter une réservation d’hôtels lors d’une demande individuelle de visa court séjour
    • Simplifier les normes applicables (réglementaires, fiscales) pour permettre à nos entreprises de retrouver du souffle et de se consacrer exclusivement à leur cœur de métier

 

Enfin, l’UMIH et le GNC saluent la mise en place d’un Conseil de la promotion du tourisme chargé du suivi et de l’évaluation du programme présenté. C’était une demande de l’UMIH pour que les conclusions de ces Assises ne soient pas un énième rapport abandonné sur une étagère.

« Le plus gros chantier est maintenant devant nous. Nous devons gagner des parts de marché dans une compétition mondiale intensifiée, et redonner envie aux Français de partir à la découverte de nos territoires. La France n’a pas le temps d’attendre. Il faut agir vite. Les professionnels CHR, acteurs majeurs du tourisme, sont prêts. », a conclu Roland HEGUY.