Commerce illégal: Carole DELGA agit

31/07/14

Roland HEGUY, Président confédéral de l’UMIH, se félicite des annonces de Carole DELGA, qui dans un communiqué ce matin rappelle que le secteur de l’hébergement touristique est une des priorités fixées pour l’Opération Interministérielle Vacances (OIV), et s’engage à rappeler aux préfets la circulaire qui leur a été adressée fin décembre 2013 (à la suite de la grande opération « chambres d’hôtes illégales » menée l’an dernier par l’UMIH) sur la réglementation applicable aux loueurs de chambres d’hôtes. La ministre annonce le lancement d’une campagne d’information pour que tous ceux souhaitant se lancer dans la location de chambre d’hôtes soient informés des règles essentielles à respecter.

« Nous nous félicitons des annonces de la ministre qui vont dans le sens des actions menées par l’UMIH depuis plusieurs années pour sensibiliser l’opinion publique et alerter les pouvoirs publics contre la multiplication des activités illégales qui concurrencent déloyalement nos établissements en échappant à toutes les obligations fiscales, sociales et réglementaires. Suite au rendez-vous hier avec l’UMIH, la ministre a entendu les revendications des professionnels sur la question des chambres d’hôtes illégales et a agi immédiatement. Les préfets doivent absolument faire appliquer la circulaire pour faire cesser les abus. La réglementation en vigueur ne peut plus être ignorée par les propriétaires de chambres d’hôtes illégales, comme par les collectivités territoriales. Nous espérons que le rappel de la ministre mettra fin à l’impunité dont jouissent certains propriétaires d’activités illégales. », déclare Roland HEGUY.

L’UMIH poursuit sa mobilisation contre toutes les formes de commerce illégal : les ventes d’alcool sans licence, la « restauration à domicile », les locations meublées courte-durée illégales : « Le commerce illégal ne se résume pas qu’aux chambres d’hôtes illégales. Nous continuerons notre mobilisation pour faire appliquer et respecter la loi et les réglementations existantes par tous. », conclut Roland HEGUY

Lire le communiqué de presse de Carole DELGA