Assemblée générale de l’HOTREC

16/10/14

La France perd sa place au comité Exécutif de l’HOTREC : Carton rouge pour le Président du SYNHORCAT

 

Lors de la 69ème Assemblée générale de l'HOTREC à Riga se sont tenues les élections visant à renouveler les membres du Comité exécutif (Excom). L’HOTREC est la fédération européenne de l’Hôtellerie et de la Restauration regroupant 44 associations nationales dans 28 pays.

 

Officiellement soutenu par l'ensemble des organisations professionnelles françaises (CPIH, FAGIHT, GNC, SYNHORCAT et UMIH), Laurent DUC, Président de la branche Hôtellerie de l'UMIH, concourait au poste de trésorier de l’organisation européenne, représentant ainsi la candidature de la France, pays co-fondateur de l’HOTREC.

 

Cette unité française a, une nouvelle fois, vu son élan brisé par les manœuvres déloyales et de dernière minute du SYNHORCAT et de son Président qui ont saboté la candidature française. C’est ainsi que la France, en dépit de son expertise et de sa position de leader mondial du tourisme, a été privée d’une représentation au sein du comité exécutif de l’unique organisation européenne du secteur alors que pour les hôteliers et restaurateurs français des dossiers d’importance se jouent à Bruxelles. Pour Roland HEGUY : « Il est regrettable de faire trébucher la France et la priver de sa voix en Europe ! Je déplore la faute grave que ce geste cause à l’image de la France au sein des professionnels de l’hôtellerie-restauration, à l’heure où des chantiers européens portent des enjeux cruciaux pour nos métiers (OTA, sécurité incendie, etc.). Ce résultat ne sera pas sans conséquence. La réforme de la représentativité patronale devra clarifier définitivement l’influence et le poids de chacun.»