Xavier Bertrand : « Ce sont les chefs d’entreprise qui créent l'emploi »

19/04/13
AG UMIH 02

« Ce ne sont pas les politiques qui créent de l’emploi ce sont les chefs d’entreprise », dixit Xavier Bertrand.
Xavier Bertrand député maire de Saint Quentin dans l’Aisne n’a pas manqué son rendez-vous avec les professionnels du secteur à l’occasion de l’Assemblée générale de l’UMIH 02.

 

En préambule de son AG, Jean-Marie Serre, président de l’UMIH 02 a souhaité rendre hommage à Joël Oudin, président de l’UMIH 51 et à son équipe pour le soutien qu’ils lui apportent dans la connaissance des dossiers et du fonctionnement syndical.
L’AG était axée sur quatre interventions qui ont particulièrement retenu l’attention des adhérents présents : celle de Laurent Lutse, président d’UMIH Cafés, brasseries, établissements de nuit, sur l’ensemble des sujets d’actualité traités par l’UMIH nationale, celle d’Olivier Vitu de la Sacem venu présenté la simplification des barèmes mise en place, celle d’Alain Lespine de la DDT sur le sujet brûlant de l’accessibilité et celle de Nathalie de Sousa qui a présenté la protection juridique proposée aux adhérents par l’UMIH 02.

 

L’arrivée de Xavier Bertrand, député-maire de Saint Quentin fut l’occasion pour Jean-Marie Serre de l’interpellé sur deux sujets d’actualité.

 

Le commerce illégal gangrène l’économie non seulement du secteur mais également l’économie locale et nationale. C’est un véritable manque à gagner pour l’Etat en termes de recettes fiscales. Sur ce sujet, Xavier Bertrand a tenté de se défausser en rappelant que le maire n’a pas le pouvoir de lutter contre ces pratiques illicites, c’est le préfet, représentant de l’Etat, qui possède cette capacité. La salle commençant à manifester un certain agacement face à cette non-réponse, il a su rebondir en affirmant "Maintenant, si vous me donnez cette compétence, je la prends tout de suite et je l’exercerais, ne vous inquiétez pas. J'agirai en conséquence".

 

Le second sujet pour lequel les professionnels attendaient des réponses de leur député-maire est celui de l’arrivée de nombreuses chaines de restauration en périphérie de Saint Quentin. Les professionnels du secteur ont vu la clientèle du centre-ville déserter leurs établissements au profit des chaînes de restauration pratiquant des prix attractifs pour une population particulièrement touchée par la crise économique et le chômage. De nouveau la réponse de Xavier Bertrand ne les a pas satisfaits entièrement : « En tant que maire, je ne peux aller contre la liberté de commerce. Ces entreprises propose des emplois et Saint Quentin en a besoin ». Quant à la qualité de la cuisine et la fermeture des établissements du centre-ville, nulle allusion.

 

Mais, Xavier Bertrand a adressé un message fort et plein de promesses aux professionnels présents, et c’est essentiellement ce que l’on retiendra : "Je crois en vos établissements, en votre secteur qui est synonyme d'emplois, de créations d'entreprise, vous êtes un secteur non délocalisable, voilà pourquoi vous m'intéressez et que je suis là aujourd'hui". A bon entendeur…

 

En conclusion, Jean-Marie Serre a rappelé qu’« Etre président de l’UMIH 02 n’est pas toujours chose facile. Il faut savoir défendre et valoriser les intérêts de notre profession devant les différentes administrations, être présents aux diverses réunions sur le département et au national. C’est un combat que je mène avec plaisir et détermination, avec pour principale préoccupation : répondre positivement aux attentes de nos adhérents et en trouver de nouveaux en leurs apportant de nombreux avantages ».