Taxe sur la bière : +160%, un vrai choc !

05/12/12

A l'annonce du vote définitif du PLFSS 2013 à l'Assemblée Nationale où la hausse des accises sur la bière a été confirmée à hauteur de 160%, les brasseurs tiennent à exprimer leur consternation.

 

Dès l'évocation de ce projet, élaboré sans aucune concertation avec la profession, ils n'ont pas cessé d'alerter les pouvoirs publics sur les graves conséquences de cette mesure pour leur activité et l'ensemble de la filière, ainsi que sur les consommateurs qui vont être victimes d'une hausse de prix de l'ordre de 20% sur la bière dans les prochains mois.

L’État attend de cette mesure une recette supplémentaire de 480 millions d’euros, ce qui porterait à plus de 800 millions la contribution des brasseurs au financement de la sécurité sociale pour un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros.

Brasseurs de France envisage toutes les possibilités pour mettre en lumière le caractère injuste, parce que totalement disproportionné, de cette hausse, et se promet d'informer l'opinion de l'impact que celle-ci va avoir sur le marché français de la bière : baisse des volumes, fragilisation du secteur de la distribution hors domicile - entrepositaires, grossistes, cafés et restaurants - où la bière représente 40% du chiffre d'affaires, mise en péril des brasseries.

Les brasseurs, bien que très mobilisés pendant tous les débats parlementaires, regrettent de ne pas avoir été entendus par le gouvernement et déplorent qu'un produit populaire et convivial comme la bière doive subir un tel choc sur son marché alors que la France est un des pays les plus faibles consommateurs d'Europe.

  

L’UMIH soutient les Brasseurs de France et l’opération « La dernière gorgée de bière » sur les réseaux sociaux :

 

sur facebook : facebook.com/Derniere.Biere  

et sur twitter : https://twitter.com/Derniere_biere