Pas d'obligation à l'inscription des zones de capture sur les cartes

05/04/16
Chef de partie

L’article 22 de la proposition de loi pour l’économie bleue prévoyait de rendre obligatoire l’affichage des zones de capture ou de production des produits aquatiques sur les cartes ou tout autre support en restauration commerciale ou collective, et en vente à emporter de plats préparés. L’UMIH et ses syndicats associés ont demandé aux parlementaires que lors de l’examen du texte en commission mixte paritaire mercredi 6 avril l’affichage des zones de capture reste volontaire. C'est chose faite!

 

« Pour les consommateurs, cette disposition ne répondait pas à leur demande d’information sur la qualité des produits ou sur la technique de pêche utilisée. Au contraire, elle risquait de créer encore une fois un sentiment anxiogène pour nos clients en stigmatisant notre profession. De plus, la rendre obligatoire est considérée par les restaurateurs comme une nouvelle contrainte alors que la profession, ces dernières années, a vu se multiplier les nouvelles réglementations (fait-maison, allergènes, transparence des contrôles hygiène). Ce serait une charge de travail supplémentaire pour les restaurateurs qui devraient, au quotidien, modifier leur carte. Le secteur de la restauration, générateur d’emplois et de lien social dans nos territoires, a besoin de mesures valorisant les savoir-faire et la qualité des produits utilisés, et non pas de nouvelles contraintes. »