Neknomination, Soirées cartables, ... jusqu'à quand?

05/03/14
Election UMIH Cafés, Brasseries, Etablissements de Nuit

Depuis quelques semaines, un nouveau « jeu » d’alcool se répand sur les réseaux sociaux : le neknomination. Le principe est simple : boire de l'alcool cul-sec, poster la vidéo sur les réseaux sociaux et inviter quelques-uns de ses amis à faire de même. De nombreux dérapages sont à déplorer. Sans parler des "soirées cartables", où les adolescents boivent plus que de raison dans les rues des centre-ville.

 

« La neknomination, les soirées cartables, montrent encore une fois, les dérives liées à la consommation d’alcool hors de nos établissements. La loi BACHELOT de 2009 qui devait réduire la consommation d’alcool chez les jeunes, a eu comme principale conséquence de pousser notre jeunesse hors de nos établissements mais sans réduire leur consommation. Aujourd’hui, que constatons-nous ? Les jeunes boivent plus, plus rapidement et à moindre frais, dans la rue ou dans des lieux privés … sans aucun contrôle, et où toutes les dérives sont possibles. Seul 10% de l’alcool en France est consommé dans les CHRD ! Nous refusons d’être stigmatisés et désignés comme responsables. Dans nos établissements, nos professionnels sont formés à la vente d’alcool et aux risques encourus ; ils peuvent refuser de servir un client. », alerte Pierre CHAMBON, en charge des établissements de nuit à l’UMIH.

 

C’est le message que l’UMIH continuera de porter lors de travaux de la MILDT (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et la toxicomanie).