Maître Restaurateur : un nouveau cahier des charges 100% UMIH

02/04/15
Chef de cuisine

En remettant ce matin la 3000ème plaque Maitre restaurateur, Carole DELGA a présenté le nouveau cahier des charges du titre qui reprend les propositions faites par l’UMIH lors du Comité de filière Restauration et lors des travaux du groupe « Artisan cuisinier et Maître Restaurateur ».

En effet, parallèlement à l’action menée pour la pérennisation du crédit d’impôt Maitre Restaurateur, l’UMIH avait fait de nombreuses propositions pour moderniser, clarifier et décomplexifier le titre et ses critères.

 

L’UMIH, au niveau confédéral et au niveau de la branche Restauration, est à l’origine de la création du titre Maître Restaurateur et participe activement, grâce à l’ensemble des fédérations UMIH, à son développement.

Une circulaire des Affaires juridiques et réglementaires sur le nouveau cahier des charges sera adressée à l’ensemble des fédérations UMIH dans les prochains jours.

 

Pour plus de renseignements, contactez votre fédération UMIH

Artisan-cuisinier et Maître-Restaurateur ?

L’artisan-cuisiner n’est pas un label supplémentaire. C’est la reconnaissance d’un statut qui s’inscrit dans un dispositif global de valorisation de la gastronomie française, aux côtés de la mention Fait maison et du titre d’Etat Maître Restaurateur. En effet, ce dernier valorise l’ensemble d’un établissement (cuisine, produits, services, lieux, etc.), et le statut d’artisan-cuisinier permet la reconnaissance du métier de cuisinier.