Lancement de la campagne #Voleursdevacances

11/08/14
Voleurs de vacances

Au début de l’été, 2 projets de surtaxes sur l’hôtellerie (relèvement du plafond de la taxe de séjour de + 400 % et création d’une taxe régionale de 2 € par nuit et par personne pour l’Ile-de-France) avaient été votés en 1re lecture par les députés, avant d’être finalement retirés.

 

Mais ce n’est qu’un sursis, puisque le gouvernement souhaite inscrire la réforme de la taxe de séjour dans le cadre du projet de loi de finances pour 2015 qui sera présenté en septembre.

 

Le secteur de l’hôtellerie-restauration, acteur majeur du tourisme en France et 4e employeur de France avec plus de 850 000 emplois salariés, subit déjà de plein fouet la crise économique, la baisse du pouvoir d’achat des Français et une pression de toute part : augmentation des charges et de la fiscalité, multiplication des contraintes réglementaires, arrivées de nouveaux intermédiaires dont les commissions ne cessent d’augmenter, etc.

 

L’UMIH, 1re organisation professionnelle du secteur des CHR (Cafés - Hôtels - Restaurants - Établissements de nuit), et le GNC, syndicat associé, se mobilisent, à travers cette campagne « Voleurs de vacances ». Ce sont tous les acteurs de l’hôtellerie-restauration et du tourisme qui alertent l’opinion publique sur les impacts de nouvelles taxes sur ce secteur… mais également sur les vacances des Français !

 

En savoir plus :

www.facebook.com/voleursdevacances
twitter.com/voleurs_de_vacs