L'UMIH s'inquiète de la promotion du food-surfing faite par la Direction générale de l'alimentation

04/11/14

L’UMIH s’étonne de la promotion de la restauration à domicile faite sur le site internet de Direction générale de l'alimentation et alerte Stéphane Le Foll et Carole Delga sur les risques liés à ces pratiques, dénonçant une concurrence déloyale au détriment des restaurateurs.

 

Suite à la publication d’une interview faisant la promotion de la restauration à domicile sur le site internet de Direction générale de l'alimentation, l’UMIH a adressé un courrier à Stéphane Le Foll, Ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, et à Carole Delga, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation, pour les alerter sur la professionnalisation de ces pratiques et sur les risques encourus dès lors que le concept dépasse le « sharing economy » et devient purement commercial.

 

A l'instar de la location meublée touristique à la nuitée pour le secteur de l'hôtellerie, ce phénomène est mis en lumière et amplifié par la visibilité de sites qui se positionnent en tant qu'intermédiaire sur internet. La réservation en ligne de repas chez l'habitant se développe et se professionnalise fortement. L'hôte est rémunéré pour son repas et peut même aller jusqu'à proposer des activités annexes. C’est un restaurant sans le nom mais qui ne respecte pas les mêmes obligations. Le régime est plus favorable que dans un restaurant (pas de licence pour vendre de l'alcool, pas de respect d'une procédure d'hygiène, pas de sécurité incendie, pas d'accessibilité, pas de fiscalité des entreprises, Urssaf, travail dissimulé, etc…). Il existe une rupture d'égalité qui crée ainsi une concurrence déloyale au détriment de nos professionnels, mais également des risques évidents pour les consommateurs.

 

« Nous sommes conscients de l’intérêt grandissant des consommateurs pour l’économie collaborative, mais nous demandons que des règles du jeu équitables soient appliquées à ces nouvelles activités professionnelles », déclare Roland Héguy.

 

Revoir le reportage diffusé au JT de 20h de France 2 sur ce sujet (avec l’interview de Roland HEGUY)