L'UMIH partenaire du MICS 2015 : une présence renforcée auprès des professionnels de la nuit

11/11/15
MICS 2015

La 6ème édition du MICS, dont l'UMIH est partenaire exclusif, s'est tenu les 4, 5 et 6 novembre derniers. Elle a été plébiscitée pour le sérieux de ses conférences, la qualité de son organisation et la mise en relation concrète avec les professionnels du secteur.  Rendez-vous incontournable, le MICS confirme son rang de salon numéro un de l’industrie nocturne en dénombrant pas moins de 8 632 visites sur 3 jours et 4 nuits.

 

 

De nombreux représentants de l’UMIH mobilisés

C’est au Forum Grimaldi, délaissant le soleil radieux qui cette année inondait la baie de Monaco, que se sont retrouvés trois jours durant, visiteurs et exposants de la 6ème édition du Monaco International Clubbing Show.  Partenaire exclusif du MICS en qualité d’organisation professionnelle, affirmant sa position de leader en représentativité des établissements de nuit, l’UMIH s’est une nouvelle fois mobilisée autour de cet événement. Par, tout d’abord, la présence de nombre de ses élus et collaborateurs : Laurent Lutse, président de la branche Cafés Brasseries Etablissements de Nuit ; Pierre Chambon, vice-président de la branche et représentant de la région Rhône-Alpes ; Jacques Chomentowsky, vice-président de la branche et représentant de la région Alsace ; Ivo Danaf, UMIH 31 ; Gérard Siad, président du SNEG & Co, son directeur exécutif Rémi Calmon ; Julie Artus, juriste UMIH ou encore Alexandre Gazoni, directeur de clientèle UMIH, étaient présents sur le salon. Ensuite, par l’organisation d’une  conférence quotidienne modérée par Gérard Siad, point d’orgue du rassemblement des professionnels de la nuit.

Des conférences au cœur des préoccupations des professionnels

Le mercredi, un plateau d’intervenants représentant l’UMIH, le SNEG & Co et la CSCAD (Aurélien Dubois) débattaient des problématiques éternelles rencontrées par les exploitants d’établissements de nuit : hyper alcoolisation, stupéfiants et nuisances sonores, les trois composantes d’une nuit schizophrénique où toutes les obligations reposent sur les professionnels alors qu’aucun moyen d’action ne leur est donné dans ces domaines et alors que les pouvoirs publics eux-mêmes peinent à obtenir des résultats dans la société civile.

Comme en écho à cette première discussion, la conférence du jeudi, mise en place par l’European Nightlife Association, faisait état des diverses initiatives expérimentées pour lutter contre le phénomène de la suralcoolisation au niveau européen : des représentants des professionnels en Italie, Espagne et France discutaient du sujet aux côtés de Joep Stassen, président de Spirits Europe et de Thierry Charlois, chef de projet de la Politique de la Nuit à la Mairie de Paris.

Enfin, le vendredi, la troisième et dernière conférence informait les professionnels exploitants de lieux de nuit, tant sur la nécessité que sur les précautions à prendre en termes de communication digitale pour mieux faire connaître son établissement et dynamiser son activité commerciale.

 

Tout au long de la manifestation, le stand de l’UMIH a accueilli de nombreux visiteurs, professionnels et partenaires pour échanger sur le contexte et les enjeux du monde de la nuit, en termes économiques, sociaux et réglementaires. Des journées de travail, chaque soir achevées par un dîner convivial et une soirée bien évidemment clubbing dans la boîte éphémère située à proximité du Forum Grimaldi.