DESTINATION EUROPE

28/03/19

Les acteurs de l’industrie du tourisme interpellent les candidats
et publient leur manifeste « Destination Europe : Partageons nos ambitions pour une Europe du tourisme »

1ère destination mondiale, l’Europe a accueilli 671 millions de visiteurs en 2018 et concentré 40% des recettes touristiques mondiales. En France, 2/3 des 90 millions de visiteurs internationaux sont des Européens. En quelques décennies, le tourisme est devenu, de fait, une industrie majeure pour toutes les économies européennes.  
Après avoir organisé une consultation citoyenne sur l’Europe le 2 octobre 2018, les acteurs de l’industrie ont réalisé un document à l’attention, entre autres, des futurs décideurs européens afin de les sensibiliser aux enjeux économiques et sociaux du tourisme et à la nécessité de favoriser son développement.  
Chacun sait que le tourisme n’est pas une compétence directe de l’Europe mais qu’un ensemble de mesures qui dépendent des futurs élus européens sont décisives pour son avenir. Les députés européens doivent comprendre que le développement du tourisme est décisif pour l’économie et l’emploi au sein de l’UE.
Le manifeste des Acteurs du tourisme décline une vingtaine propositions structurantes en faveur du développement du tourisme en Europe avec notamment:


 ATTRACTIVITE ET INVESTISSEMENT D’AVENIR
•    Faciliter l’accès aux fonds européens pour les entreprises du tourisme et notamment les PME.
•    Créer un comité inter commissaires européens du tourisme pour assurer un pilotage européen de haut niveau sur les grands enjeux  structurants du tourisme à l’horizon 2025 (flux internationaux et visas, équipements d’infrastructure, connectivité, surtourisme…).

ECONOMIE NUMERIQUE
•    Créer des conditions de concurrence équitables et pérennes avec les plateformes de réservation, les comparateurs et les moteurs de recherche.
•    Soutenir l’adaptation de l’industrie du tourisme aux prochaines ruptures technologiques (nouveaux modes de paiement, block chain, ou impact de l’IA.

EMPLOI/MOBILITE
•    Promouvoir massivement le passeport européen de compétences dans le tourisme, qui permet aux employeurs et aux chercheurs d’emploi de se rencontrer sur le marché de l’emploi de l’Union européenne.
•    Proposer aux salariés et aux employeurs des formations financées par l’Union européenne sur les enjeux de la transition écologique et le numérique.

FISCALITE et COMPETITIVITE
•    Mieux prendre en considération la situation des PME du tourisme et d’entreprises génératrices de flux touristiques dans les réglementations européennes contraignantes.
•    Pérenniser la liste des biens et services bénéficiant du taux réduit de TVA.


DEVELOPPEMENT RESPONSABLE
•    Développer une politique européenne ambitieuse de transition énergétique pour nos entreprises (orientation des fonds, cadre législatif favorable, écolabel et certification efficace, expérimentations).
•    Promouvoir une politique incitative en faveur des achats responsables, du recyclage, et de la lutte contre le gaspillage alimentaire, notamment par le financement de formations.

Retrouvez l’ensemble des propositions pour construire un projet européen du tourisme dans DESTINATION EUROPE Partageons nos ambitions pour une EUROPE DU TOURISME


Lire le communiqué de presse