Création de l’UMIH 90 et de l’UMIH Franche-Comté

23/09/13
P. FRANCHINI, R. HEGUY, S. GOUDEY et B. CHAMPREUX

Roland HEGUY était à Lons-le-Saunier pour l’officialisation de la création d’UMIH 90 et d’UMIH Franche-Comté. Le syndicat des CHR du Territoire-de-Belfort, fort de 120 adhérents, a choisi de quitter la confédération CPIH pour l’UMIH. Son président, Sébastien Goudey, explique cette démarche par sa volonté d’action unitaire.

 

En nous rejoignant, ce syndicat offre une représentation à l’UMIH dans ce département où elle était jusque-là absente. Le Territoire de Belfort est, par sa surface, le plus petit département français mais la nouvelle UMIH 90 naît avec un taux de pénétration qui atteint 75 % des CHRD.

 

« Je défends le rapprochement syndical, la profession doit avancer unie. La CPIH est surtout présente dans l’Ouest, et nous, nous nous trouvions quelque peu seuls à l’autre bout de la France. Nous avons estimé qu’il n’y avait pas de cohérence à rester isolés et que nous serions plus efficaces en adhérant à l’organisation la plus forte. On est tout de même plus forts avec 108 fédérations sur tout le territoire qu’à 15 départements », explique Sébastien Goudey, restaurateur de 42 ans.

 

Ce rapprochement a été facilité grâce aux contacts qui existent depuis plusieurs années entre le syndicat belfortins et les UMIH de Haute-Saône et du Jura et qui laissent espérer une mutualisation des moyens.

 

Avec la création de l’UMIH 90, c’est l’UMIH Franche-Comté qui se structure officiellement également.