Corse : violence à l’encontre des acteurs économiques

07/07/14
Roland HEGUY

« Je suis extrêmement choqué par la violence à l’encontre des acteurs économiques de l’île, et notamment à l’encontre d’Agathe ALBERTINI, Présidente UMIH Corse. Les chefs d’entreprise du secteur ne demandent qu’une chose : travailler en paix et accueillir les touristes. Leur exaspération est totale et il faut la comprendre : alors qu’on entre dans la très haute saison, cette grève est une véritable catastrophe économique : d’une part en empêchant de nombreux touristes de venir sur l’île, et d’autre part pour les cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit et leurs salariés qui commencent une saison à moitié vide. C’est l’activité touristique qui est en jeu. C’est l’image de l’île qui se dégrade. J’ai d’ailleurs sollicité un rendez-vous en urgence auprès du ministre de l’Intérieur pour demander des explications à ce traitement brutal, discriminatoire et d’autant plus incompréhensible alors que s’ouvre la Conférence sociale où le principe du dialogue est prôné par le Président de la République. »