Allergènes : dans l’attente du décret

10/12/14
Plat

Les restaurateurs vont devoir informer le consommateur sur la présence d’allergènes à déclaration obligatoire qui ont été volontairement incorporés dans leurs plats. Nous sommes dans l’attente du décret explicitant les modalités d’information de cette obligation, qui devrait être publié fin décembre ou janvier prochain.

 

Le Règlement européen du 25 octobre 2011 sur l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires fixe une obligation d’indication des 14 allergènes* volontairement inclus dans les plats des professionnels de la restauration, applicable à compter du 13 décembre 2014.

Les restaurateurs vont devoir informer le consommateur sur la présence d’allergènes à déclaration obligatoire qui ont été volontairement incorporés dans leurs plats.

Nous sommes dans l’attente du décret explicitant les modalités d’information de cette obligation, qui devrait être publié fin décembre ou janvier prochain.

Voici la liste des allergènes à déclaration obligatoire :

  • Céréales contenant du gluten ex : blé, seigle, orge, avoine…
  • Crustacés et produits à base de crustacés
  • Œufs et produits à base d’œufs
  • Poissons et produits à base de poissons
  • Arachides et produits à base d’arachides
  • Soja et produits à base de soja
  • Lait et produits à base de lait (y compris le lactose)
  • Fruits à coque (ex: amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de pécan, pistaches…)
  • Céleri et produits à base de céleri
  • Moutarde et produits à base de moutarde
  • Graines de sésame et produits à base de graines de sésame
  • Anhydride sulfureux et sulfites (dans une certaine quantité)
  • Lupin et produits à base de lupin
  • Mollusques et produits à base de mollusques

 

L’UMIH, lors des différents groupes de travail du CNC qui s’est réuni à de nombreuses reprises en 2013 et 2014, a plaidé pour que l’information soit transmise oralement au client qui le demande. C’est d’ailleurs la possibilité donnée aux Etats membres par la Direction générale « Santé et Consommateurs » de la Commission européenne, suivie par de nombreux pays européens. L’UMIH a également plaidé l’oralité de l’obligation lors de ses nombreuses rencontres avec le Cabinet de Carole DELGA (Secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire) et de Stéphane LE FOLL (Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt).

 

En attendant la publication du décret, interrogée par l’UMIH lors du Congrès national le 5 décembre dernier, Carole DELGA a réaffirmé que l’information ne figurerait pas sur les cartes, et qu’elle pourrait être réalisée oralement en complément d’une information écrite et facilement accessible pour le consommateur, le choix de présentation étant laissé à l’appréciation des professionnels.

 

Le service juridique de l’UMIH enverra une circulaire détaillée dès la publication du décret.

 

En savoir plus :

Discours de Carole DELGA
Communiqué de presse du 4 septembre 2014
Communiqués de presse du 3 septembre 2014