Allergènes : L’UMIH défend ses restaurateurs devant la Commission Européenne

15/01/15
Commis de cuisine

French Hospitality in Europe (FHE), l’association européenne créée par l’UMIH et le GNC, a participé le mercredi 14 janvier à la Conférence de la Commission Européenne sur le Règlement INCO (UE) n° 1169/2011 à la Direction Générale Santé et Consommateurs (DG SANCO). Ce fut l’occasion de faire un premier bilan de l’application de la réglementation relative à l’obligation d’information sur les allergènes au consommateur.

 

Pour rappel, c’est ce règlement européen de 2011 qui a prévu - avec une période de transition de 3 ans - l’obligation d’information sur les allergènes pour les denrées préemballées ou non-préemballées. Cette obligation touche tous les professionnels de la chaîne alimentaire : les producteurs, les industries agro-alimentaires, les distributeurs, les métiers de bouche, etc., mais également les restaurateurs. La DG SANCO a rappelé que, de cette façon, l’obligation étant reportée sur toute la chaîne alimentaire,  le lourd travail d’identification des allergènes serait mieux réparti.

 

FHE a défendu le secteur de la restauration en France auprès des institutions européennes en rappelant :

  • la complexité pour nos entreprises de mettre en œuvre l’obligation d’information des allergènes volontairement incorporés ;
  • l’importance d’avoir des modalités d’information harmonisées sur les allergènes en Europe ;
  • la nécessité d’avoir une information fiable sur les allergènes sur toute la chaîne alimentaire notamment entre les fournisseurs et les restaurateurs ;
  • l’impossibilité pratique aujourd’hui pour les restaurateurs d’assurer l’absence de contaminations croisées d’allergènes.

                                                                                                                                                              

La DG SANCO a entendu ces arguments et compris que la mise en œuvre de cette réglementation va être un challenge pour les professionnels de la restauration et qu’il est nécessaire d’avoir des règles harmonisées dans toute l’Europe.