63e congrès UMIH à Bordeaux : "Nouvelle économie : enjeux et règles du jeu"

08/12/15
infodecor

L’UMIH a réuni plus de 700 participants lors de son 63e congrès qui s’est tenu les 24, 25 et 26 novembre 2015 au Palais des congrès de Bordeaux - Lac. 

 

 

Mardi 24 novembre 2015

Roland Héguy, président confédéral de l’UMIH, Hervé Becam, vice-président confédéral de l’UMIH et Jean-François Tastet, président UMIH 33, ont accueilli en ouverture de ces journées, les représentants des conseils régionaux, départementaux et de la Mairie de Bordeaux. 

Préalablement aux discours, une minute de silence a été observée en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier.

La famille UMIH s’est agrandie en 2015 et réunit aujourd’hui aux côtés du GNC et du SNRPO, UMIH Prestige, la CPIH, le SNRTC et le SNEG & Co. L’UMIH représente dorénavant toutes les spécialités d’un même métier.       

Le compte-rendu d’activité a mis en évidence l’étendue des actions menées au cours de l’année 2015, ainsi que le rapport financier.

Roland Héguy a rendu hommage à l’engagement de Michel Pujol à la présidence de la Commission des Finances.

Au-delà de l’inauguration de l’espace partenaires, les Assemblées Générales des quatre branches professionnelles se sont réunies en atelier au cours de l’après-midi.

 

A noter- la veille, les présidents départementaux avaient été reçus à dîner par Pierre GOGUET, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux, dans les salons du Palais de la Bourse.  

Mercredi 25 novembre 2015

Les travaux des branches - hôtellerie, restauration, saisonniers et cafés, brasseries, établissements de nuit - se sont poursuivis la matinée pour établir la synthèse des actions et construire une feuille de route.

L’après-midi les congressistes se sont réunis en plénière pour écouter la secrétaire d'État chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire, venue spécialement à Bordeaux.  Madame Martine Pinville a évoqué les mesures du Gouvernement pour soutenir le secteur, face aux nouveaux acteurs de la nouvelle économie et suite aux attentats du 13 novembre à Paris.

 

Pour suivre, les présidents de branches ont animé un atelier en plénière sur le thème : « l’Economie numérique : le hold-up du siècle». L’occasion a été donnée aux congressistes de s’exprimer et  témoigner du déploiement de cette concurrence inéquitable dans leur branche et sur leur territoire.

Jeudi 26 novembre 2015

La table-ronde « Nouvelle économie : enjeux et règles du jeu », point d’orgue de ce 63e congrès, a réuni des experts du tourisme, du numérique, économiste, anthropologue et sociologue, venus exposer les mutations de l’économie traditionnelle vers l’économie numérique et les enjeux qui en découlent.

 

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé est venu apporter son soutien et sa confiance à toute une profession touchée par les attaques terribles du 13 novembre dernier à Paris. S’adressant aux chefs d’entreprises, submergés de normes, de règles et de nouvelles contraintes de l’économie numérique, il a déclaré « nous devons enfin libérer les énergies de notre pays, qui ne demandent qu'à s'exprimer ».

 

Précédent les rapports de branche, la remise des Trophées NOUS CHRD est venue récompenser l’initiative entrepreneuriale des lauréats. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international a envoyé un message aux congressistes et s’est engagé à légiférer sur les abus de la nouvelle économie avant la fin de l’année. 

 

Lors de son discours de clôture Roland Héguy a réaffirmé sa volonté de se « battre pour l’instauration d’un encadrement juridique et fiscal qui nous permette de lutter à armes égales ». Puis il s’est dit confiant dans le résultat de l’enquête de représentativité sans pour autant négliger le travail qu’il faudra fournir. Enfin Roland Héguy a remis la médaille de l’UMIH à Sylviane Béziat et Michel Pujol pour leur engagement durant de nombreuses années auprès des adhérents de l’UMIH.